Texte d’Antonio pour le spectacle

Un texte d’Antonio Rodriguez Yuste pour le spectacle

Photo du spectacle

Photo du spectacle

« Un arbre
Un phare
Un bateau
Une chaloupe
Une terre d’accueil Un refuge

Je suis
Un arbre
Une déesse
Une mère protectrice Un sein nourricier Je suis
Un arbre
Un arbre
A larmes
Une alarme
Un cri
Un hurlement
Un déchirement
Je suis
Un arbre
Un arbre
Qui tend
Ses bras »

Antonio Rodriguez Yuste

Publicités

L’arbre que je vois à Saint Théodorit

Bonjour à tous,

Ce soir, à ne surtout pas manquer, la véritable première représentation de notre spectacle à Saint Théodorit dans le Gard !
Pour rappel voici la description du spectacle :

Intéressés par les questions liées à l’environnement, la biodiversité, la déforestation mais aussi fascinés par ces arbres majestueux… Nous avons voulu créer un spectacle sur les arbres, le rapport que nous entretenons avec eux, leur place dans notre société, notre mythologie, notre histoire et nos vies...” L’arbre que je vois est une suite de projections d’images, de matières, de formes suggérant une représentation ludique et métaphorique de l’arbre. La musique et les effets sonores dialoguent en direct avec la narration et les images créées avec un rétroprojecteur.

Tarifs : 8,00 € – Réduit : 4,50 € – Enfants de moins de 12 ans : gratuit.

Le lien sur le site  » Ojectif Gard  » : http://www.objectifgard.com/2013/05/03/saint-theodorit-larbre-que-je-vois-un-petit-coin-de-nature/

Et pour ne pas vous perdre :

N’hésitez pas à relayer l’information et à venir voir notre spectacle si vous le pouvez 🙂 A la fin de la représentation nous serons aussi heureux de discuter avec vous pour écouter vos retours et nous améliorer 🙂

Christine et Sergio

Affiche du spectacle

Bonjour à tous, après quelques jours de silence – répétitions oblige – Voici l’affiche de notre spectacle. En espérant qu’il vous donnera envie de venir assister aux représentations !!

Capture d’écran 2013-04-29 à 12.53.24

Besoin d’un coup de pouce

Bonjour à tous, notre projet de spectacle avance bien mais nous avons besoin d’un petit coup de pouce pour continuer et pour vous offrir le meilleur spectacle possible

Même de petites sommes peuvent aider, 5€ ça n’est pas grand chose, un dessert dans un restaurant … mais pour nous ça peut faire la différence.

SI vous ne pouvez rien donner, vous pouvez au moins partager l’information avec le maximum de personnes 🙂

Le lien pour nous soutenir : http://www.kisskissbankbank.com/l-arbre-que-je-vois

Merci à tous, nous comptons vraiment sur vous et sur cet argent pour continuer.

Christine et sergio

Présentation de Christine Chantelouve

iPHOTO CHRISTINE

« J’ai eu la chance lors de mon entrée au collège à Saint Galmier( loire) d’avoir un professeur de français, Mr Lafont qui nous à fait découvrir et aimer toutes les formes artistiques : le Théâtre, la littérature, la musique, la danse , la sculpture et la peinture, j’ai eu ce professeur de la 6ème à la 3ème, c’était le seul prof qui arrivat dans la cour de récréation le matin avec des branches d’arbre sous les bras, un tableau…Nous écartions les bureaux de la salle de classe et nous improvisions  les 4éléments sous sa gouverne, c’est grâce à lui que l’ai découvert la musique de Pierre Henry ( messe pour le temps présent à l’époque), les romans de Jean Giono, où nous correspondions avec son épouse, les collages, le film La strada de Fellini etc… Et c’est grâce à toute cette ouverture que j’ai voulu devenir artiste, et plus particulièrement danseuse, sur les 24 élèves que nous étions, 12 ont emprunté une voie artistique que ce soit dans la musique, la danse, le théâtre ou les Beaux-Arts…Je lui suis infiniment reconnaissante de tout le bonheur vécu durant cette scolarité dans sa classe.

Le mouvement et l’énergie ont toujours été importants pour moi, désir de m’élever, de chercher l’harmonie dans les gestes, besoin de canaliser mon énergie , importance de l’univers sonore, des formes, des rythmes, besoin d’interpréter des sensations avec mon corps, la musique est pour moi une source d’inspiration pour le mouvement .Toute petite, je me sentais différente des autres, j’écoutais beaucoup et je parlais peu, je rêvais de m’échapper de ce monde, la lecture de livres, le dessin m’ont aidé à m’ouvrir et à essayer de comprendre comment le monde arrivait à tourner malgré toutes ces souffrances, j’avais envie d’aider à le supporter en apportant un peu de joie et un besoin d’embellir la vie ou de dénoncer son absurdité. Mon premier choc est lorsque à l’âge de 10 ans je suis allée voir une pièce de théâtre avec l’école à la Comédie de Saint-Etienne : Woyszeck, j’ai su immédiatement que je voulais faire ça, être sur scène, j’ai eu un choc esthétique et émotionnel, issu d’une famille qui n’allait pas du tout au théâtre ni au spectacle, j’ai dû lutter seule pour arriver à vivre ma passion, je me suis heurté à l’incompréhension et au déni, j’ai fait plein de petits boulots pour me payer mes cours de danse et ensuite ma formation, j’ai eu la chance de très vite intégrer une compagnie de danse, mon 1er cachet , c’était au Festival International de danse de Montpellier en 1984.

J’ai été danseuse contemporaine professionnelle une dizaine d’année et puis j’ai passé une audition pour le rôle d’Ismène dans la pièce « Antigone » de Sophocle à Nîmes pour la cie Latitude 43 , j’avais envie de faire du théâtre , où plutôt de théâtraliser le mouvement,( voilà aussi pourquoi mon rêve était de passer l’audition pour rentrer dans la cie de Pina Bausch, je ne suis pas allée passer l’audition par manque de confiance en moi) , et depuis les expériences et l’aventure théâtrale se sont déroulées jusqu’à aujourd’hui où j’ai envie de continuer d’explorer de nouvelles formes notamment le rapport entre le jeu, le corps, l’image et la musique. »

Christine

Première représentation

Un avant-goût de notre spectacle ce dimanche à 18h à la Filature du Pont de Fer à Lasalle dans le Gard.

On vous attends nombreux pour nous soutenir 🙂

Le plan :